Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

Les routiers sont sympas. Ou pas.

 Et moi, hier, j’ai pas eu de chance, je suis tombée sur un pas sympa. Et dangereux. Et un vrai connard en fait.

 J’ai censuré, pour ma vie privé et celle de l’abruti.

 Bref, Vendredi matin, je pose le Loulou à son boulot et je vais vers le mien… je reprend donc la rocade. Je rentre en m’insérant entre deux camions, j’avais pas le choix… et là, y’a le camion de l’abruti qui arrive sur la voie du milieu. Déjà je le sens moyen bien, je vois bien, bien qu’il n’ai pas mis son clignotant, qu’il veut se rabattre. Peut-être parce que la rocade est limitée à 80 pour les camions, et que j’étais déjà à 90.

 Et puis plus ça va et moins je le sens, il se rabat, le con. J’accélère à fond, dans l’espoir qu’il m’ait vu, il se rapproche toujours, c’est la fête, klaxon, accélère, klaxon, accélère…! connaaaaaaard ! C’est raté… L’abruti vient de me toucher l’aile arrière. A cet instant, je pense plus trop, juste à tenir la voiture droite, surtout ne pas donner de coup de volant. Dieu merci j’ai une grosse voiture stable, bande d’arrêt d’urgence, gilet jaune. Le camion s’est arrêté derrière moi.

 Et là, j’ai vécu 20 minutes d’hallucination totale. Cet enfoiré, un Espagnol, queue de cheval, marcel, bermuda et TONGS – Oui oui vous avez bien lu les 33 tonnes ça se conduit en tongs maintenant…- sort de sa cabine en me baragouinant que je l’ai soit disant doublé par la droite et que c’est de ma faute parce que le camion derrière lui avait fait signe qu’il le laissait passer.

 Je lui dis que non, que si j’arrivais de la droite, c’est parce que je suis rentrée sur la rocade devant l’autre camion, et que j’ai accéléré pour essayer de l’éviter. Rien à faire, il dit que non, que c’est de ma faute, que de toute façons, lui il a rien, donc ça le fait rire, il s’en fout.

 Et moi je suis la seule conne qui oublie son portable le jour où j’ai un accident. Et de toutes façons, il veut pas faire de constat, il insiste, c’est de ma faute, il a rien. En gros j’ai qu’à me casser, c’est pas grave. Sauf que mémère, elle a pas rien elle, elle a pas grand chose c’est vrai, le pare choc un peu déboité, de la peinture verte sur l’aile éraflée, rien de grave… mais c’est pas de ma faute si ce con s’est rabattu sur moi.

 Je lui dit que j’ai pas de téléphone. Moi non plus qu’il me répond. Ben vous avez bien une CiBi. Non. Il se fout de ma gueule, il me répond que j’ai qu’à trouvé un téléphone d’appel d’urgence. Moi, bien sûr. C’est cela oui, pour que tu te barres mon gros.

 De toutes façons, c’est de ma faute. Il remonte dans sa cabine, me laisse me démerder avec le triangle de signalisation que JE vais poser alors que c’est LUI qui m’est rentré dedans. C’est même pas de la galanterie là, c’est une question de principe.

 Il a joué à la guerre des nerfs un quart d’heure comme ça. Je lui faisais signe de téléphoner depuis en bas, il me souriait en faisant non de la tête depuis sa cabine.

 Sauf qu’il n’était pas assez bête pour faire un délit de fuite, et son portable qu’il n’avait pas, il a fini par me le passer pour que je puisse téléphoner aux gendarmes.

 A partir du moment où il sont arrivés, il a moins fait le malin, c’était assez fun. Pendant que le flic remplissait le constat, il a une dernière fois tenter de me dire que je le doublais par la droite. Je lui ai répondu que je l’écoutais pas et qu’il m’intéressait pas. J’ai un peu craqué quand le flic a tenté de se défiler en me disant que là fallait mettre ça et ça. Sur le constat en espagnol. Finalement il a renoncé et il a tout rempli.

 On est repartis chacun de notre côté. J’ai débarqué au boulot, j’ai pleuré pendant une heure et demi. La descente d’adrénaline. J’ai appelé le Loulou, mon assurance, qui m’a bien rassurée : j’ai coché la bonne case, lui les deux mauvaises. Il changeait de voie, donc de toutes façons il était totalement en tort. Il m’a juste mis la pression pour que je lâche l’affaire. Et bah non.

 Je vais bien ! J’ai eu une belle frousse, mais il n’y a pas eu de choc, juste du frotti-frotta quoi… Avec un peu de chance, mémère aura une belle peinture neuve sur l’aile, et comme la pièce et d’un seul bloc avec le toit et toutes les autres ailes, elle aura une belle peinture neuve à 75 %. Et un beau pare-choc neuf aussi.

 ça m’a secouée quand même, ça aurait pu être bien pire pour moi. Et j’ai la haine, parce qu’il n’a pas fait attention à moi, avec son camion qui aurait pu me démolir, il a pas regardé, c’est tout, et en plus il a essayé de me faire porter le chapeau. Enfoiré va. Je vais faire une jolie lettre à ton assurance en plus du constat tiens !

 Sur la route, il faut faire attention aux autres, et parfois il faut aussi faire attention pour les autres à leur place… vous qui prenez la voiture tous les jours ou presque, soyez prudents…

 Et moi je continuerai à l’être… et peut-être même deux fois plus…

 Bon week-end…



5 thoughts on “Les routiers sont sympas. Ou pas.”

  • bravo ! t as pas laché … et au passage, il est totalement interdit de conduire en tongs … les routiers espagnols sont connus pour etre des conducteurs agressifs sur les belles routes du sud ouest …
    tout va bien pour toi et c est le principal ! bises

  • bonjour.je suis aussi routier.j ai la trouille des angles morts.c est ce qui a du arrivé au chauffeur espagnol.le deuxieme chauffeur lui a fait signe de se rabattre.il a du regarder que dans son retro en oubliant l angle mort dans lequel tu etait.c est son comportement suivant avec toi qui me plait pas .ils se prennent encore pour des conquistadors.88 (bises)a toi et ta famille.

  • Bonjour,

    En surfant sur internet j’ai découvert ce site
    http://www.laccrodubain.kingeshop.com
    Ce site vaut le détour.
    Je viens de recevoir ma commande et tous les produits sont supers.Notamment le gel bain-douche à la vanille,cake de bain à la lavande,boule effervescente rhubarbe…
    Voici un code pour avoir 10% de réduction:ADB10
    Je suis sûre que vous ne pourrez pas résister.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *