Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

Qui décide des (h)it ?

 On en parle beaucoup, et souvent, bien avant leurs sorties : le it-machin, le it-bidule, la it-merdouille qu’il faut a-bso-lu-ment acheter sous peine d’être bombardée has-been, fadasse voir radasse.

 La première fois que j’ai entendu dire it-trucmuche, c’était pour les sacs à mains.

 En général, un it-bag vous coutera la bagatelle d’un demi-smic, de votre loyer, de l’assurance tout risque d’une petite bagnole, de trois mois de courses chez Auchan. Beuh. Il n’est pas particulièrement beau, mais souvent très reconnaissable. Formidable, tout le monde va enfin savoir le prix que vous êtes prête à mettre dans un accessoire pour être fashion.

 Bref, sans façon, mais chacun son truc.

 Depuis quelques semaines (ou peut-être avant si on prend en compte ma propension à être à la ramasse) on commence à parler de it-machin dans la sphère beauté. Curieusement, le it-machin est toujours un truc d’une grande marque. Évidemment, ça reste moins cher qu’un sac, sauf si on commence à raisonner en ratio mètres de tissu/millilitres de produit, où je ne suis pas sur que le sac fasse le poids.

 Je vais prendre le dernier exemple en date, le vernis Dior Bronze Libertine, parce que je l’ai sous la main. L’exemple, pas le vernis.

Ouh qu’il est gros.

 Là où le bât blesse, c’est ici : Ce vernis sort en AUTOMNE.

 Alors QUI a décidé que ce serait un it-vernis, je vous le demande.

 Parce que bêtement, on pourrait penser qu’un it, c’est un hit, non pas en puissance, mais en acte, c’est à dire un truc que tout le monde s’arrache. Et bah même pas, ma petite dame.

 Un it, c’est un truc dont on va te gaver la tête pendant des mois en te disant « mais il te le faut ma chérie, c’est LE it-vernis ! ». Un it, c’est du bourrage de crâne, du conditionnement par la répétition. Bref le it nous prend pour des truffes, pour des moutons sans cervelle qui vont tous se précipiter sur le pauvre flacon de vernis à sa sortie parce qu’on nous aura répéter qu’il faut le faire.

 En plus, le it sera distribué au compte-goutte dans les parfumeries, pour que les conditionnées lui trouve encore plus de valeur « oh mon dieuuuu y’en avait pluuuus mais que vais-je devenir ? »

 Le it sera également généreusement distribué aux journalistes et influentes qui nous répèterons aussi, sous couvert de « je suis une fille tout à fait normal », que ce vernis est fan-tas-ti-queuh, et que oui, il FAUT l’acheter (« mais pour moi c’était gratuit »). Et en plus, le it a un nom qui vous fera sentir trop rebelle décadente : « libertine ». Mouarf.

 Bref, dans le genre rebelle décadente, dîtes non aux it-machins ! Révolution, ouaiiiis ! Va falloir ré-apprendre aux marques que c’est NOUS qui devront faire la tendance, et que ça n’est pas 10 pinpins autour d’une table qui doivent décider de ce que nous devons avoir sur les ongles dans 6 mois.

 Bronze libertine ne passera pas par moi, nan mais oh !



0 thoughts on “Qui décide des (h)it ?”

  • Et si on le trouve vraiment beau le it… Pas celui là, mais j’ai craqué pour le 505 car il va à merveille avec ma petite robe taupe, mon pull en cashmire taupe… Enfin je pense qu’il ne faut pas tomber dans le it, mais pas non plus dans l’excès inverse du anti-it…

  • Bonne réflexion, moi j’achète parce que j’aime, pas parce que c’est It-truc. Le 505 je n’aimais pas, le libertine me plait bien mais j’ai un vernis dans ce genre ET je refuse de mettre autant de tunes dans un vernis, d’autant que d’après mes quelques expériences, ils ont une tenue très médiocre !
    J’avais pas fait attention que ça devait sortir pour l’automne, on est tout juste au printemps ils abusent un peu là non?
    Bref, ça ne passera pas par moi non plus !

  • Bah moi j’ai jamais adhéré aux it machins trucs version sac et je vois l’arrivée de ces it vernis avec amusement, je me demande combien de temps ça va durer. Et puis je me trompe peut être, mais les filles qui sont en dehors de la blogosphère, elles ne sont même pas au courant, si ? Je pense que ce sont surtout des micro modes qui se passent comme ça entre blogs mais rien de plus. Tout le monde s’en fou des it vernis héhé ! J’ai pas aimé le 505, le bronze libertine je le trouve très joli mais là il ne me fait pas envie je rêve plus de couleurs d’été. Ca tombe bien puisqu’il sort en automne.

  • Evidemment je suis parfaitement d’accord, mais citons les “influentes ” en question qui ne sont d’autre que beauté blog et babillages ( on va pas tourner autour du pot ), qui nous ont bien cassé les noix avec le Particulière et qui recommencent à nous gonfler avec le Dior depuis quelques jours. C’est quoi leur but dans la vie ? Lancer les modes ? Allons bon vous n’êtes que des blogueuses, redescendez sur terre.

  • Bin le pb du Dior Bronze Libertine c’est que certes, certaines l’ont découvert via beauté blog et babillages… Mais personnellement, je l’ai découvert sur le site de Vogue et de Glamour (article écrit par beauté blog qu’est journaliste avant d’être blogueuse).

    Donc pas certaine que le 505 et le Bronze libertine ne soient que dans la sphère des blogs…

  • Y’en a qui ont essayé … Et ils ont eu des problèmes.
    Bravo Krikri, faut dénoncer mais surtout, pas tomber dans le panneau. Les marketeux font leur travail mais les hystérico-folles du porte-monnaie, elles, c’est une autre histoire. Attention à ne pas devenir bêêêêêête 🙂

  • J’adhère pas spécialement à ces histoire de it…toutefois si un truc me plait, qu’il est dans mon budget et que c’est un it, j’irai pas m’en priver juste parce que c’est un it. Comme je n’irai pas renier un produit qui me plait parce qu’il n’est pas tendance. Je garde mon libre arbitre dans mes achats. Tu vois ce que je veux dire ?
    Ce vernis là, s’il me plait à sa sortie, why not…Mais à priori là comme ça non, il ne m’est pas indispensable…
    Les it trucs, c’est pas ma came c’est clair, mais ne jamais dire jamais…
    Le 505 par exemple, j’ai failli craquer. Puis finalement trop vu = non ça ira merci ^^ J’ai fini par le trouver quelconque en fait.

    Quant aux it bags…Euh vu le prix, je m’en passe :/

  • Perso,je commence à en avoir ras-les-bonbons des it- machins….
    Et rien que pour le coup,je serais prête à glorifier des vernis du Prisu,tiens…
    Viens Kriss,lançons la mode des vernis de la Foir’Fouille !!!
    Trêve de plaisanteries,Poupoune a bien raison qui dit que les françaises sont des dindes,qui se ruent sur le dernier machin proclamé “must have”…Et du coup,ça en arrive à des extrêmes,ça fait des crises de nerfs,ça songe au suicide si le it-truc n’est alors plus en rayon…

  • Alors là je plussoie carrément.
    Je n’ai jamais été à la mode pour rien, je suis toujours en décalage par rapport aux tendances 🙂 le it ne passeras pas par moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *