Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

Vintage beauty : dans la trousse de maquillage de Mamie

 J’ai passé, en fin de semaine dernière, deux journées avec ma Mamie. On a bien papoté, bien mangé, bien rigolé… Au moment de repartir, je l’ai aidée à faire sa commande chez Yves Rocher, et du coup, elle est allée me chercher sa trousse de maquillage.

 Et en farfouillant, elle m’a dégoté un objet extraordinaire, en sa possession depuis des dizaines d’années et dont elle ne se sert plus depuis au moins autant de temps.

 Pourtant, c’est un objet que nous utilisons quasi quotidiennement. J’ai envie de dire que s’il y a un indispensable dans une trousse à make-up, c’est sans aucun doute cet objet là…

 Pour ouvrir le regard, on a jamais fait mieux… vous avez donc deviné, c’est le mascara.

 Il est bien pratique, le mascara d’aujourd’hui, dans son tube que l’on tient en main hyper facilement, avec sa brosse de plus en plus technologique. Recourbant, allongeant, étoffant… Pour un peu, il vous ferait le café aussi.

 Ça n’a pas toujours été le cas !

 A l’origine, le mascara, c’est de la poudre d’antimoine, une roche noire utilisée par les nomades qui la concassaient et s’en servait pour se prémunir de maladie des yeux.

 Le mascara un peu plus moderne date de 1913. Il a été inventé par T.L Williams, chimiste, qui a mélangé de la poudre de charbon et de la vaseline (opération très pointue, n’est-ce pas). Pourquoi ? Pour que sa frangine puisse séduire l’élu de son cœur. Et si on vous dit qu’elle s’appelait Maybel, ça vous fait pas penser à un truc ?

 Maybel + vaseline = Maybelline !

 Comme quoi, Maybelline aurait pu s’appeler Kristelline tiens. Ou Gertrudine, mais c’est quand même moins vendeur…

 Bref, par la suite, il était composé de colorants et de cire de carnauba, et présenté sous forme de « pains », dans des petits boitiers, avec une brosse qui ne ressemblait en rien aux brosses de mascaras de notre époque.

 On mouillait la brosse, on la frottait sur le pain et on appliquait sur les yeux.

( Mamie m’a dit, quand on avait pas d’eau, on crachait dessus, et ça, ça m’étonne pas, ma mamie faisant partie de la génération des grands-mères qui pour vous débarbouiller un mioche ayant manger trop de chocolat n’importe comment, crachent sur un mouchoir et frottent… >_<)

 Dans les années 30, ça se vendait 10 centimes. 10 centimes de francs de l’époque, ça ne se traduit même plus en euros ^^

 C’est Héléna Rubinstein qui a présenté le premier mascara en tube, en 1957.

 Mais je ne suis pas venue vous montrer un vieux tube de mascara, vous vous en doutez ^^

 Un vieux truc oui, mais pas un tube ^^

 Allez on y va !

 Il ne paye pas de mine, il est vieux, un peu sale, totalement périmé depuis bien des années, et pourtant ! C’est sans nul doute une des plus jolies pièces de ma collection dorénavant, et celle qui a le plus de valeur sentimentale à mes yeux !

 Et qui a vécu ! J’imagine bien ma grand-mère, comme Maybel, travaillant ces cils pour séduire mon grand-père… et pourtant, avec un tel objet, ça ne devait pas être si simple ^^

 Non ce n’est pas une brosse à dents !

 Et dire qu’aujourd’hui, on demande tellement aux cosmétiques… efficacité, longue tenue, praticité… tout, tout de suite. Ah la la ! Ces jeunes ! Mamie, elle, elle se débrouillait avec sa brosse et son pain de mascara ^^

 Bref, c’est un objet qui me touche, qui m’émeut, et qui me met des étoiles dans les yeux ^^

 Un miracle que ma grand-mère ait conservé ça dans sa trousse, elle qui jète tout ^^

 Peut-être que quand je sortirai mes vieilleries à mes petits-enfants, ils rigoleront bien devant nos brosses à picots et nos tubes essoreurs…!

 Quoiqu’il en soit, demain, on retournera à la modernité avec… euh… je sais pas encore tiens ^^

 Un très bon lundi et une très bonne semaine à vous tous !

 



0 thoughts on “Vintage beauty : dans la trousse de maquillage de Mamie”

  • Je trouve ça génial ! Tu as bien de la chance, et ça devait être un chouette moment de partage entre ta Mamie et toi, c’est super.

  • Eh ben! Heureusement que la maquillage a évolué depuis! Ca ne devait pas du tout etre pratique de le mettre ce mascara, nos grand-mères étaient couragueuses!
    C’est une belle pièce de collection en tout cas!
    Ta mamie met encore du mascara maintenant?
    Elle pense quoi de nos tubes? 🙂

  • Effectivement c’est collector ! Moi c’est un rouge à lèvres dont je me rappelle : quand j’étais petite, je piquais le rouge à lèvres de ma grand mère, et même une fois je l’avais cassé, je me suis faite engueuler, c’était quelque chose ! Bref, comme la madeleine de Proust, ce sont parfois des petits objets qui nous rappellent ceux qu’on aime 🙂

  • Un peu d’histoire, de partage et de nostalgie…un bine bel article pour commencer cette semaine plus ensoleillée que la dernière!
    Bonne journée à toi!

  • Waouw … impressionnant quand même quand on voit le matériel d’aujourd’hui 🙂

    A conserver bien précieusement tu as bien raison 😉

    Je ne sais même pas si la mienne se maquillait et si elle a connu ça. Faudrait que je pense à lui poser la question quand je la vois ^^

  • @Montaw : un très chouette moment en effet !

    @Cath : et oui on arrête pas le progrès ^^

    @Malicia : un peu oui ^^

    @rangoonn : s’il n’avait pas été tout sec je l’aurai volontiers essayé ^^

    @Tifa : Mamie ne se maquille plus beaucoup, mais elle avait aussi un tube dans sa trousse ^^ je ne lui ai pas demandé si elle trouvait ça plus pratique, mais au moins, elle n’avait pas besoin de cracher dans le tube ^^

    @Miss Shalyne : j’adore les petites madeleines de ce style ! C’est toujours émouvant tous ces petits souvenirs !

    @frootloops : du tout du tout ? ou elles ont tout planqué ? ^^

    @Titia : merci beaucoup ^^ et bonne journée à toi aussi !

    @Thalia : ça change hein ? ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *