Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

Vieille chose : Tatoo-qui-roule, Bourjois

 Si j’ai eu un passage à vide dans ma « carrière » de beauty-addict entre 23 et 27 ans, j’étais déjà accro au maquillage à adolescence et dans ma prime jeunesse (ahaha, j’adore cette expression ^^).

 Maman a cédé à bien des caprices déroutants. Comme le gloss bleu.

 Oui bah excusez moi mais j’adorais mon gloss bleu, je me demande si ça n’était pas un Bourjois aussi, en tout cas ça s’appelait « effet vinyl ». C’était pas bleu bleu, mais ça laissait un reflet bleu sur les lèvres. Maman elle, détestait. Elle trouvait que j’avais l’air d’une morte, et elle avait sans doute raison.

 Enfin bref là n’est pas la question.

 On a vu récemment revenir la mode des tatouages temporaires, on savait que c’était pas nouveau, bah oui, les malabars toussa toussa…

 Il y a quelques années, oui bon ok, ça fait plus de 10 ans, le tatouage éphémère était déjà à la mode. Il ne s’agissait pas de décalcomanies, mais de tampons et d’encres cosmétiques. Il y avait des tampons simples, et je me souviens avoir eu une salamandre, et il y avait ça : le tatoo qui roule, par Bourjois.

dscf7717__Modifiee_.jpg

dscf7718.jpg

 Non mais, juste géniale comme idée quoi !

 Un petit tampon qui roule avec des motifs interchangeables, pour faire des bracelets tatoués, des manchettes, des tours de chevilles… hiiiiii ! Mamaaaaan !

 Et bien maman elle a dit oui évidemment, parce que quand on allait au « grand » Leclerc de notre campagne, on aimait bien faire un tour au rayon maquillage. A cette époque Séphora on connaissait pas. J’ai l’impression d’être une vieille bique en vous parlant de ça mais c’est vrai quoi ^^.

 En pratique, c’était moins pratique : il fallait encrer le petit rouleau dans un encreur (pas fourni) et faire rouler le tatoo-qui-roule sur la peau sèche.

 Et là tu as deux problèmes :

1/ fallait rouler droit, et sur soi-même c’est pas gagné

2/ souvent tu n’avais pas assez d’encre sur le rouleau pour un tour complet, ce qui donnait des motifs plus clairs par endroit, et pour les raccords fallait même pas espérer.

 Bref c’était vachement cool mais quand même pas génial ^^. En tout cas c’était unique sur le marché, fun et innovant.

 Bien des années plus tard, j’ai trouvé une utilité à mon tatoo-qui-roule qui lui a redonné une seconde jeunesse.

 Je m’en servais pour faire des frises en impression sur ma fimo, pour texturer la pâte. Juste génial !

 Aujourd’hui il dort bien sagement dans un tiroir de ma collection, comme un objet un peu collector et plein de souvenirs !

 Le tatoo-qui-roule est sorti en 2000 au prix de 65 francs environ, ce qui nous fait une petite dizaine d’euros !

 Alors, qui s’en souvient…? ^^

 



0 thoughts on “Vieille chose : Tatoo-qui-roule, Bourjois”

  • je me souviens de la salamandre mais pas de celui qui roule, peut-être n’était-il pas commercialisé en belgique. j’étais une grande adepte des faux tattoos il y 10 ans (déjà!).

  • Comme Annick je me souviens pas de tatoo qui roule … peut-être pas commercialisé en Belgique comme Annick le dit 😉

    Mais la Salamandre me dit quelque chose … car j’en voulais un et j’ai jamais eu.

    Par contre les tatoos offerts dans les magazines je m’en mettais oui lol

    M’enfin maintenant j’ai mon vrai tatouage et je préfère 😉

  • bien sûr que je connais! mais moi contrairement à toi j’ai pas craqué, (ou c’est ma mère qui n’a pas cédé je ne sais plus trop! ^^)

  • 🙂 Moi aussi mon 1 er gloss c’ était celui là, ( je l’ais encore je crois, j’ose pas le jeter, nostalgie lol)!
    Je l’adorais aussi! Mais bon c’était particulier cet “effet vinyl” bleu lol!
    J’ai eu aussi la fameuse salamandre, mais elle as disparu ….

  • j’ai eu la salamandre (j’adore ce motif) mais je n’ai jamais vu les rouleaux pourtant les rayons maquillage je connais!!

  • ah le tatoo salamandre et ben je l’avais celui là lol
    mais pas ceux qui roulent
    merci pour cet article ma belle
    tu m’as fais revenir quelques années en arrière
    et oui la case 30 ans est passée
    et comme tu le dis si bien on ne connaissait pas encore sephora et toutes ses marques de make up (qui font notre perte pour le banquier pas pour nous mdr)
    bisous
    boubou

  • Bien entendu que je m’en souviens ! Je vois que tu es comme moi et que tu jettes pas XD il est encore au fond d’un de mes tiroirs ! Bien vu pour la fimo en tout cas !

  • J’avais la salamandre… 🙂 ça dégoulinait.. eurk. Et le gloss bleu j’en avais un aussi, il me brulait les lèvres même !

  • Ah, c’est rigolo!
    J’avais aussi la salamandre et le tatoo qui roule…

    Même combat, dans ma campagne profonde.
    Sauf que moi c’était dans un Casino que je l’avais trouvé(ça s’appelait pas encore Géant à l’époque…)
    Et idem aussi pour le truc improbable: un rouge à lèvres Bourjois, qui faisait des reflets bleus aussi …

  • Oh purée je m’en souviens mais oui!
    Moi j’ai eu un gloss effet bleu de chez Yves Rocher je crois.
    Mais le ponpon c’est le tatoo bourgeois je l’ai encore moi c’est un signe chinois (résultat à 18 ans je m’en suis fait faire un vrai en même temps que quelques piercing) ah la jeunesse.

  • @annick : comme tu dis, 10 ans, déjà ! ça rajeunit pas ces histoires là ^^

    @Serena : l’idée oui mais ça marchait quand même pas super ^^

    @Thalia : moi aussi j’aimerai bien avoir un vrai ^^ mais le prix m’arrête tout le temps. D’ailleurs à cette époque là j’en voulais déjà un !

    @gwenlovelayot : je n’étais pas trop trop gourmande donc je n’avais pas beaucoup de mal à faire céder maman ^^ et puis je crois bien qu’elle aussi aimait bien ces choses là ^^

    @Blandine : et alors tu en as fait quoi ? ^^

    @delphine : si tu as encore le gloss et que tu le retrouves, tiens moi au courant que je vienne absolument le prendre en photo ^^

    @raynaud : la salamandre était sympa oui ^^

    @lolli : bah c’est pas trop grave hein ^^ c’était pas vraiment un indispensable mais c’était marrant ^^

    @julie : yeah ^^ ça rappelle des souvenirs hein ^^

    @ptitbourriquet : et non pas de Sephora ! La seule parfumerie dans le coin était un “process blue” mais y’avait pas grand chose ^^

    @Fanny : pour la fimo c’est absolument génial ^^ et oui j’avoue j’ai du mal à jeter. il y aquelques années j’ai jeté mes vieux vernis pour faire plaisir à l’homme. Si je pouvais revenir en arrière cen jour là je préfèrerai me casser les deux bras XD je regrette trop ^^

    @Miss Shalyne : roooh ça dégoulinait la salamandre ? j’ai pas ce souvenir ^^ par contre c’était pas si fastoche à faire, t’appuyais pas assez ça marquait mal, t’appuyais trop et tu te retrouvais avec le cercle du tatoo imprimé aussi ^^ pas très au point. Ou alors on était nulles XD

    @Mystical me : ouiiiiiii ! je me souviens de ce rouge à lèvres aussi ! Je l’avais aussi huhuhu ^^ on en trouve des choses à la campagne ^^

    @flopfloppiz : ouiiii les signes chinois y’avait aussi c’est vrai ^^ c’était la mode le bleu huhuhu ^^ pourtant c’est très vilain ^^

  • Ahah je n’ai que 17 ans mais j’ai eu dans mon enfance la salamandre (un tampon pierre super bien) et ces fameux tatoo qui roulent, ça par contre quelle daube !

  • Haha, je l’ai eu aussi !
    Et big up pour l’effet vinyl bleu dans son petit pot tout rond de bourjois aussi.. J’avais celui là, et le fuschia vinyl, que j’aimais à mourir.J’étais super déçue de la fin de commercialisation,même si il collait à mort, c’était mon grand amour…

  • @Lysma : c’est sûr que si l’idée était bonne c’était pas facile de faire un truc joli avec ^^

    @Julia : Mandieu c’est vrai que ça collait en plus ^^ je l’ai longtemps gardé et je n’arrive plus à me souvenir de ce que j’ai fait de tout ces trucs… surement perdus au fil des déménagements ! heureusement que les rescapés sont là pour nous rappeler des souvenirs ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *