Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

La dernière chronique de Pika…

Chers humains,

 Dimanche, j’ai fait une mauvaise rencontre. Je n’ai pas su me défendre suffisamment. 

Ce sont des choses qui arrivent, même chez vous, c’est la nature, je ne suis qu’un simple chat, et beaucoup de mulots ont connus le même sort par ma patte.

 Je voulais vous dire, que j’ai vécu une vie de chat merveilleuse, que j’ai fait la fête, chassé, couru, que j’étais libre et que ma vie n’aurait pas pu être meilleure.


 Je me souviens du premier jour où j’ai vu ma greluche de maitresse. J’avais 3 mois, pleins de frères tous noirs. Il sautaient partout et mettaient un bordel monstrueux. Quand elle est rentrée, j’ai descendu les escaliers et je me suis assise sur une marche. Il y avait déjà de l’amour dans ses yeux et je me suis dit que ça allait être super cool.

 Et ça l’a était. Petite j’avais déjà soif d’aventures et je lui ai fait sa première grosse frayeur en sautant sur le balcon des voisins. Le vide, ça ne m’a jamais fait peur, au contraire…

 J’ai déménagé plein de fois, et puis, ma maitresse à rencontrer LE maitre.

 Je vous avoue qu’au début, si j’avais pu le faire partir, ça aurait été plutôt cool de rester seule avec elle. Alors j’ai entrepris de recouvrir ses affaires de pipi. Mais il est resté et finalement, il était plutôt chouette.

 Et puis il y a eu Pixel le chien. Ouch. je vous avoue qu’au début, c’était un peu tendu.

 Mais dans les yeux de ma maitresse, il y avait toujours autant d’amour alors je me suis aussi habituée…

 On vivait presque tout en haut d’une tour, au 7ème étage. Pensez pas que ça a freiné mes envies d’évasion. J’ai sauté trois fois. Enfin, deux fois, et une fois je suis tombée. La troisième fois, le vétérinaire a demandé beaucoup de sous, mais je leur ai montré toute seule que je savais très bien me débrouiller pour guérir sans leur plaque de métal sur le bassin. La maitresse a beaucoup pleuré parce que je ne savais plus très bien me tenir sur mes pattes et que je grimpais au lit en m’agrippant à la couette. Sans blague, elle pensait pas que j’allais la laisser dormir toute seule quand même !

 Parce que mon truc, ça a toujours été les câlins. J’adorais nicher ma truffe dans son cou, et qu’on me gratte le ventre. Je m’écroulais dans ses bras et j’avais le droit à encore plus de bisous.

 Ah, et il y a eu Fumble.

 C’était un peu moi au masculin. Il était zen et il me ressemblait alors je l’aimais bien et je tolérais qu’il me fasse la toilette. Le matin dans le noir, c’était rigolo, les maitres ne nous reconnaissaient pas. Ils l’avaient trouvé dans un parking de zone industrielle, et Fumble était monté tout seul dans la voiture et installé sur la banquette arrière.

 Mais Fumble était malade, ils l’ont emmenés un jour chez le vétérinaire, et Fumble n’est pas revenu. La maitresse a encore beaucoup pleuré. Alors je lui ai fait plein de câlins.

 Quelques mois plus tard, Azraël est arrivé. Alors là excusez moi mais dans le genre psycho, merci. Lui, je lui donnais des claques. Mais bon, on savait quand même partager la gamelle. Mais la toilette, no way !

 Et puis il y a eu la maison en ville, avec un jardin !

 J’ai eu le droit de sortir, même si la maitresse était toujours inquiète quand je ne rentrais pas. J’avais beau lui faire des câlins pour lui expliquer que c’était normal et que j’adorais le dehors en rez-de-chaussée, bah non, cette nounouille arrivait toujours se ronger les sangs quand je ne rentrais pas.

 Oh et j’ai été malade une fois ! Elle l’a vite vu et m’a emmené encore chez le vétérinaire. Ils m’ont enlevés l’utérus et les ovaires. Ça plus le dehors, ça m’a transformé. Je suis devenue un bon gros chat. La plus belle quoi, normal ! 

 Un jour Azraël n’est pas rentré. La maitresse l’a retrouvé. Il était dans le caniveau et il y avait du sang partout. Le maitre l’a enterré à côté de Fumble. La maitresse a beaucoup pleuré, et crié aussi. J’ai fait beaucoup de câlins…

 Pour qu’elle ne pleure plus, ils sont revenus peu de temps après avec Kaïla. Erf encore un chien. Mais je vous avoue, je préfère. Parce que bon, Pixel et moi, on était devenu plutôt potes, surtout dehors au soleil, où j’aimais me frotter contre lui et me rouler dans ses pattes. Limite ça le saoulait il parait !

 Mais bon, le dehors, c’était chouette et j’étais la reine du quartier. Quand je croisais un autre chat, je miaulais pour que les chiens arrivent en courant. Ils lui aboyaient fort dessus et moi je me pavanais. J’adorais monter sur le toit. Je me suis enfermée une fois dans la maison vide à côté. Au début c’était chouette et j’ai faisait un peu qu’à ma tête que la maitresse m’appelle pour rentrer. Mais au bout du troisième jour c’est moi qui l’ai appellée. C’est le maitre qui est venu me chercher en escaladant le mur. J’aimais bien ces moments où elle me serrait fort dans ses bras en me couvrant de bisous et en pleurant à moitié de soulagement...

 Chappy est arrivée. Un bébé chat. Berk. Ok pour la gamelle, mais c’est moi la chef. Je suis tolérante, mais il ne fallait pas trop me chercher. J’aimais bien lui cracher après et lui feuler dessus. La maitresse disait que j’étais une grosse bêcheuse. M’en fous parce qu’elle m’appellait aussi sa bébé, son amour de chat, et j’adorais le lui rendre…

 On a encore déménagé. Le pied. Ici, c’était immense, magique ! Je faisais des longues promenades, je ramenais pleins de mulots aux maitres devant la porte. Mais plus question de rentrer tous les soirs ! Ils ont choisis la maison parce que la route était toute petite, ils ont eu raison, mais je suis un chat… et nous avons toujours eu nos prédateurs, autres que les voitures…

 J’ai fait une mauvaise rencontre… Il m’a attrapée et je crois qu’il m’a secouée un peu trop fort.

 Je suis allée me réfugier chez les voisins en attendant que les maitres rentrent.

 Ils sont venus me chercher et ils ont téléphonés au vétérinaire qui leur a dit de m’amener le lendemain.

 Ma maitresse m’a posée devant le radiateur sur une couverture. Je crois que je savais que j’allais mourir. Quand elle est venue s’allonger par terre à côté de moi, je me suis levée et je suis allée glisser ma truffe dans son cou. Je voulais lui dire que tout allait bien parce qu’elle était là, et que tout irait bien dans tous les cas parce que ma vie avait été très belle et que pendant ses 9 années auprès d’elle, je n’ai jamais eu peur d’être abandonnée, d’avoir froid, d’avoir faim…

 Au milieu de la nuit, ils m’ont emmenés chez le vétérinaire parce que j’avais très mal…

 La maitresse m’a dit aurevoir… on m’a soulagée, je n’avais plus mal et j’étais bien.

 Pleins de gens ont pensés à moi, c’était chouette. On a voulu m’opérer mais je savais que ça n’était pas la peine et que c’était fini.

 Mardi, je me suis endormie. La maitresse pleure beaucoup, pourtant, je ne souffre plus et je suis partie sereinement et entourée d’amour.

 Cette nuit, je suis allée lui ronronner à l’oreille, pour lui souffler que tout allait bien. Ça l’a réveillée. Ça l’a fait pleurer, encore, mais j’y retournerai sans doute, parce que quand ça lui fait du bien aussi… De toutes façons elle n’a pas peur de passer pour une folle qui entends des chats. Si vous saviez comment il est possible d’aimer un chat, vous comprendrez sans doute sa douleur.

 Même le maitre pleure et pourtant je lai drôlement embêté ^^ ! Quand il jouait à son jeu, j’adorais me coucher sur son bras. Il se laissait faire, la preuve que lui aussi m’aimait beaucoup !

 Il a raconté à la maitresse que quand un être aimé s’en allait, il échangeait un morceau d’âme avec ses proches. Pour emporter un peu d’eux avec lui et laisser une part de lui avec eux. C’est joli. Moi j’ai emporté tout l’amour de mes maitres avec moi, j’ai cru à un moment que ce serait trop lourd pour moi toute seule mais en fait c’est léger et doux comme du coton.

 Je suis allée retrouver mon Fumble, et Azraël. Et le vieux monsieur que la maitresse à tant pleuré, il y a tout juste un an. Je pense qu’il va aimer me gratter le ventre. Je m’écroulerais dans ses bras, et quand les maitres seront vieux, on se retrouvera tous et ce sera chouette comme à la campagne.


 J’ai bien aimé chroniquer ici, c’était plutôt chouette même si je me doute que vous, humains, vous n’avez pas dû mettre beaucoup mes conseils en pratique.

 Ça n’est pas grave… c’était bien de vous livrer des secrets de chats.

 Vous pouvez dire à Chappy qu’elle peut reprendre le flambeau si elle veut. Je suis sure qu’elle pourrait vous apprendre plein de trucs sur comment retrouver la ligne après un accouchement par exemple. Mais bon elle est pire bêcheuse que moi vous savez !


Je vous passe un ronron à tous. Vous êtes supers avec la maitresse. Elle m’aimait si fort qu’il lui faudra un peu de temps… mais ça c’est parce que j’ai su comment ne jamais me faire oublier…


 Si vous avez un félin, ou éventuellement un canin (mais cool avec les chats s’il vous plait) là-haut, laissez moi un commentaire avec son nom et j’irai lui serrer la patoune !


 Je vous dis au revoir, adieu, adieu et merci…! 

 On se reverra tous un jour…!

dscf4986__Modifiee_dans_Editeur_d__image_GIMP_.jpg

 Signé Peek-a-boo, dite Pika,



 2002-2011



85 thoughts on “La dernière chronique de Pika…”

  • cette note est si émouvante.
    j’ai de la peine pour toi et tes proches , c’est toujours un grand chagrin de perdre un petit compagnon.
    Des belles pensées pour Pika, où qu’elle soit , sûrement en train de faire la fiesta avec tous les autres minous qui ne sont plus parmi nous 😉

  • Je te lis de temps en temps sans jamais commenter mais ce soir en te lisant, deux grosses larmes coulent sur mes joues…
    J’ai déjà perdu des chats,aujourd’hui j’en ai deux que j’adore.
    La perte d’un animal est quelque chose de terrible, je pense bien fort à toi.

  • Pika, si jamais tu croise Bambue un jour là haut dis-lui bonjour de ma part et qu’elle me manque. Cela faisait 14 ans d’amour passés à nos côtés lorsqu’elle nous a quitté il y a bientôt 5 ans.
    Ne t’inquiète pas pour ta maîtresse, beaucoup de personnes sont derrière elle pour la soutenir et lui envoyer plein de messages de réconfort. Je te souhaite une vie là-haut aussi belle que celle que tu as vécu sur Terre.

  • Je viens de lire ton article et je te l’avoue tu m’a fait pleurer!
    Moi aussi, j’ai des chats, deux petites minettes que j’aime de tout mon coeur, et je n’imagine pas la peine que ça me ferait de les perdre.
    Je suis de tout coeur avec toi!!
    🙂

  • Je suis sincèrement dsl…
    Ton article me rappelle tellement de souvenirs par rapport à ma chienne de 16 ans que j’ai perdu il y a deux ans.
    Ce n’est jamais facile car ils nous ont amené tellement de bonheur…
    Courage, et dis toi qu’elle a eu une super vie de chat.
    Toutes mes pensées.

  • Au fur et à mesure où je lisais tes lignes, mes yeux se remplissaient de larmes. Je suis désolée pour vous, une grosse pensée pour vous.

  • Ayez je pleure comme une “idiote”… M’en vais redoubler de câlins (déjà importants) auprès de Wifi mon bébé chat et Diego mon baba hound tiens…

  • des larmes aux yeux en repensant à ma petite minette qui est partie il y a quelques mois, une grosse pensée à toi et je suis sûre que ta petite pika vous regarde de là haut

  • Je n’ai jamais eu de chat, mais dès qu’on déménage, mon chéri veut en adopter un ; il en avait deux pendant toute son enfance, qui vivent maintenant chez sa maman.
    Tu as réussi à me faire pleurer même si je ne connais pas encore l’amour félin, j’ai lu les derniers paragraphes parmi les larmes.
    Merci pour ce moment d’émotion pure.
    Prends soin de toi !

  • Comme les autres qui ont commenté avant moi, j’ai pleuré…On sent tout ton amour pour elle, et je suis sûre qu’elle fut la plus heureuse des minettes.
    A présent, rien ne sert de cacher que la route va être longue pour vous avant de pouvoir sourire en pensant à elle et ne plus pleurer. courage à vous…Bisous

  • bon ben j’ai chialé…
    j’ai moi même 2 chats que j’ai depuis 8 et 9 ans. Des soucis il y en a eu, failli les “perdre” aussi…Je redoute le jour où cela arrivera, il m’arrive même d’en faire des cauchemards. Pas mal de mes TOCS sont nés par rapport à mes 2 loulous (peur de la fenetre mal fermée * j’habite au 7ème étage*, la porte d’entrée mal fermée et ils pourraient s’enfuir ect…) tellement j’angoisse à l’idée de les perdre…

    Bref je suis de tout coeur avec toi, j’espère que tu t’en remettra vite.

    Ceci dit un truc m’échappe…Ton chat a été violenté par quelqu’un? ou alors j’ai mal compris? (si tu as le coeur de répondre…je ne voudrai pas remuer le couteau dans la plaie)

    Gros bisous.

  • C’était dur de finir de lire jarretai pas de pleurer.
    Je comprends trop bien ce que tu dois ressentir.
    Ma petite Émeraude est partie en 2005 à l’âge de 16 ans.
    Pika pourra lui faire un bisous de ma part 😉

    Meme si ça ne fait pas partie de ces douleurs qu’on oublie,
    Bon courage a toi et toute ta troupe…

    Léa

  • cet article est magnifique…je sais ce que c’est d’aimer un animal aussi fort alors je suis vraiment de tout cœur avec vous…
    merci pour nous avoir fait partager un peu de cette magnifique vie qu’a eu Pika. Bises.

  • Je te souhaite beaucoup de courage… On oublie parfois à quel point ces boules de poil font partie de la famille et de notre quotidien, et que leur perte laisse un grand vide.
    Je suis sûre que Pika fait de grands bonds de nuages en nuages maintenant, elle qui n’a pas peur du vide 🙂

    Gros bisous

  • @maureen : elle s’est faite attrapé par un chien (95% de chance), ou par un renard peut-être. Par une bête plus grosse qu’elle dans tous les cas. La nature… c’est comme ça…

    @tout le monde : merci à tous. J’ai mis une heure et demi à écrire la dernière chronique de Pika. Il fallait que je le fasse, pour elle, pour moi. Je ne voulais pas vous faire pleurer. Sachez que tous vos mots nous vont droit au cœur. Je ne peux pas vous répondre à tous et toutes, même si le cœur y est, mais un grand merci pour vos messages et votre soutien. C’est apaisant, ça fait du bien… merci…

  • Coucou, je ne sais pas si ces quelques mots de ma part seront les bienvenus, mais je voulais te dire depuis hier que je pense à vous, dans cette épreuve. J’ai la rage pour vous, certainement de manière infime à côté de ce que tu ressens.
    Ce billet est un magnifique hommage à ta douce Pika, plein d’amour et de vie. Je suis émue de le lire, très.
    Prenez soin de vous, toi, l’homme, Pixel, Chappy et Kaïla.

  • Je serais honnête Pika: je ne suis vraiment pas une fan des chats, mais là en lisant tes adieux je ne peux plus m’arrêter de pleurer. Je te demanderai seulement de venir voir ta maîtresse souvent, car ce sera dur pour elle sans toi. Que tu sois heureuse et en paix où que tu sois. Gros bisous

  • C’est très beau ce que tu écris ma belle, on sent à quel point cette petite chatte à été aimée et heureuse, je pense que dans ta tristesse il faut que tu penses à ça ( même si cela ne change rien).
    Je t’embrasse très fort.

  • tu as également réussie à me faire pleurer à chaudes larmes (même si ce n’était pas le but), ça me ramène à mon passé (comme un peu tout le monde) mais également un futur très proche, mon chat est en phase terminal de cancer et le vétérinaire lui à donner moins d’1 mois à vivre, alors voilà ce n’est pas non plus la joie même si les circonstances sont différence, on s’attache bcp à ses petites bêtes, je comprends tout à fait votre douleur, et je me joins à votre peine, vous avez pris la bonne décision et suis sûre que ton chat est désormais heureux de l “autre côté”. beaucoup de courage à vous

  • Ton article m’a fait pleurer…
    Je suis vraiment désolée. J’ai eu trois chats qui ont tous les trois disparus et qu’on a jamais retrouvé. Ca fait plusieurs années maintenant, mais je pense encore à eux 🙁
    Plein de bisous
    Je te souhaite plein de courage.
    Bisous

  • Bonsoir Kriss
    Je viens d’apprendre la triste nouvelle.Jusqu’au bout j’ai voulu croire que Pika s’en sortirait.
    Je n’ai pas pu lire sa chronique jusqu’au bout, un jour peut-être
    J’imagine la douleur et la tristesse qui doivent être tiennes.
    Je pense très fort à vous deux
    Christine

  • Je crois que mon Snoopy est ravi de t’avoir retrouvé merveilleuse petite Pika. tu as eu une vie merveilleuse avec ton adorable maitresse. Snoopy nous a quittés à 14 ans, la vétérinaire n’a rien pu faire. Son départ nous a causés beaucoup de chagrin, je comprends donc la peine immense que ressens ta maitresse. ma petite fille, Marina, voulait que je reprenne un chat…Cléopatre fait partie de notre vie depuis quelques mois..nous l’aimons tendrement…..Alors, là ou tu te trouves, tu prendras soin de ta maitresse, tu iras lui sussurer des ronronnements tout doux pendant la nuit…Elle a de la peine, une peine immense, je l’a comprends de tout mon coeur…….tu as réussis à me faire pleurer….

  • Un très beau billet, très touchant, plein de tendresse et d’amour pour Pika qui avait l’air d’être une chatte hors du commun. J’ai pleuré aussi et t’envoie tout plein de courage.

  • que d’émotions… moi qui avait déjà envie de pleurer, ben ça y est c’est les grandes eaux… Et si elle pouvait aller serrer la patoune de mon mickey et de ma kimy…

  • j’ai moi aussi perdu des amis et chaque fois cela a été terrible une pensée à patoche, gribouille ,trottine et mac et pernot etc .cet hommage est trés tendre et j’ai pleuré !

  • Comme tout le monde je n’ai pu retenir mes larmes !!

    Je suis sûre que la haut Zany et Myrtille (mes deux supers chats) seront sympa avec elle et lui feront découvrir les joies de nouveaux territoire ^^

    plein de bisous

  • Très jolie hommage!
    Je sais très bien ce que tu peux ressentir, bon courage à tous les deux.
    De tous cœur avec vous

    (Pika ,si tu croise par là haut ma Caramel, fait lui un câlin de ma part, et dis lui qu’elle me manque… <3 N’oublie pas aussi de faire une caresse à Masha, si tu l’as croise aussi ,bien sûr!Tu y croiserais surement aussi Diabolo alias Toutounet qui as disparu depuis 1 semaine, on suppose que lui aussi et au paradis des chats :’( !Prends bien soin d’eux Pika,ainsi que des tes maitres et de tes copains qui sont sur terre !)

  • Chere petite PIKA.. c’est sur tu vas nous manquer a nous aussi…ton dernier post est tres emouvant et si beau. reviens faire des ronrons dans le cou de ta maitresse, meme si elle verse quelques larmes, ce seront des larmes de bonheur de te savoir heureuse au paradis des chats.
    Si tu croises la haut, DIAMS une chienne bearded collie super gentille , n aies pas peur c est un amour de chien.. fais lui un calin de ma part.
    Amuses toi bien dans ta nouvelle maison….
    PS: bon courage a Kriss et a tous.

  • Dieu que cet adieu est émouvant, tu as eu beaucoup de courage de l’écrire. C’est un magnifique cadeau à Pika que tu as fait, et à nous aussi, en partageant avec nous cette belle histoire d’amour entre vous. Ne t’en fais pas, il y a beaucoup de “copains” et “copines” qui prendront bien soin de Pika là haut au paradis des petits chats. Il faudra du temps pour évoquer les souvenirs communs sans avoir de grosse boule dans la gorge ou pleurer …mais un jour on y arrive. Pika y veillera. Courage “aux maîtres” et aux compagnons félins et canins.

  • Jolie texte qui m’ont aussi fait coulés quelques larmes. Ta minette a bien profité de tout l’amour que vous lui avez apporté. Mon minou et ma minette lui font de gros câlins.
    Bisous

  • Comme toutes les autres t’a réussi à me faire pleurer, j’ai tellement vécu ces moments avec tous mes compagnons à 4 pattes. S’il fallait donner tous les noms,ce serait trop long !
    Bon courage et je t’envoie toute mon amitié

  • coucou Kriss coucou Peek-a-boo, dite Pika,tu devais être une super minette ! chez moi, il y a eu Axl dit le grand chat gris et Lula une petite minette noire aux longs poils avec une petite cravate blanche sous le cou ; partie, il y a 2 ans et demi et je ne m’en suis pas remise, ni pour Axl, ni pour Lula alors, si tu les croises tu leur fais plein de câlins de ma part ; je suis sûre qu’ils se sont retrouvés tous les 2 et continuent à se faire des toilettes effrénées sur la tête, hein ma Lula ! tu l’aimais ton grand chat gris ; Ils vont bien accueillir Pika, j’en suis sûre, et danser sous la lune au printemps et ramener plein de mulots qu’ils feront cuire au barbecue (faut demander à Lula, elle a fait ça une fois !) n’empêche, on reste là, avec notre peine, et je partage la tienne Kriss. Merci pour ton histoire, belle et triste, et essaie de ne pas l’être trop, gardes en ton coeur tous les beaux moments avec Pika et les autres. sincèrement, Agnès

  • Tu as raison Pika, va rejoindre celui qui me manque tant depuis un an … Fais lui des calins et des ronrons pour moi et tu auras des gratouilles !
    Tu le reconnaîtras vite, il est entouré de tous les amis à quatre pattes qui ont partagé un bout de ma vie.
    C’est sûr, on se retrouva tous un jour …

  • Les larmes là …
    Obligée de réagir, ce texte est beau et émouvant, on lis trop peu de choses au sujet des chats, mais ce sont des bêtes fascinantes auxquelles on s’attache tellement…

    Je pense à ma Grenadine, mes parents l’on eu à ma naissance, un amour de chat, une grand mère qui est partie à environ 13 ans d’âge, perdue en vacances … C’est terrible car on a jamais su où elle était partie, ça été terrible de l’imaginer avoir faim et nous chercher. Vivre 13 ans avec un chat, grandir avec elle, ça fait que je ne l’oublierai jamais.

    On ne peux pas vraiment remplacer un chat par un autre, mais ça atténue la douleur.

    Je t’embrasse fort, Dizzie ( ma petite chatte ) te fait de gros calins. Je suis loin d’elle car je n’ai pas pu l’emmener là ou je vis, les calins et les ronrons me manquent terriblement.

  • Je pleure dans mon lit en te lisant. L’amour que nous portons à ces petites bêtes et celui qu elles nous renvoient est irremplaçable. C est une bénédiction de les avoir auprès de nous. Et un déchirement quand elles s en vont. Merci pour ce texte si bouleversant.

  • c’est trop triste! j’ai pleurer comme un bébé! quelle belle histoire entre vous! courage… je sais ce que c’est, ma CAPRICE n’est jamais revenue, elle était hors du commun!

  • Pika, fait un petit coucou à Bambou là-haut, même si je ne suis pas sûre que tu apprécie les lapinous 😉 Un bel hommage à une jolie chatounne, hommage qui touche visiblement tous les ami(e)s des animaux, ont à tous vécu ça j’ai l’impression … En tous cas, des larmes ont coulé ! Plein de bisous Pika, à toi et ta jolie maîtresse ^3^

  • C’est très beau.
    Si Pika pouvait faire un bisou câlinou à mon Noa qui est parti le 20 janvier ça serait sympa.

    Je suis de tout coeur avec ton compagnon et toi et tu m’as faite pleurer mais aussi sourire.

    Enormes bisous et courage, l’Amour ne partira jamais mais la douleur si.

  • Mon premier commentaire … pourtant je suis ton blog depuis pas mal de temps, pardon …
    Je n’ai pas encore pu finir de lire ton article … je suis en larmes au bureau … Je suis de tout coeur avec toi et t’envoie plein de courage pour surmonter cette épreuve …
    J’ai un chat, noir lui aussi, il s’appelle Barnabé et j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux.
    Pika, remets une caresse à Verdi (un gros chien, mais plein d’amour rassure-toi ;).
    Pika, tu as reçu là un bien bel hommage de ta maîtresse … Bouleversant, émouvant.
    Courage et, de Belgique, je t’envoie plein de bisous

  • :’( quel bel hommage tu lui fais en partageant avec nous son histoire
    je te fais un énorme bisou kriss et un énorme bisou ronron à pika
    boubou

  • ton texte est très beau c’est un magnifique hommage à Pika. Il y a un peu plus d’un an j’ai perdu un de mes chats, jules, on ne l’a jamais retrouvé et comme on habite à la campagne on pense qu’il s’est fait attraper par un renard, mais on ne l’a jamais su ni retrouvé. Il parait que c’est assez fréquent pour les chats à la campagne. Il était vraiment exceptionnel, très intelligent, gentil avec tout le monde, agile et câlin. C’était le fils de mon autre chat du coup on l’a vu naître et il était tellement sur de lui et tellement confiant!
    Je crois que le pire c’est que j’ai jamais su ce qu’il lui été arrivé, j’ai jamais pu lui dire au revoir mais ce dont je suis sûr c’est qu’il a été super heureux avec nous et qu’il a eu une vie merveilleuse.

    Au bout d’un an c’est ca que je retiens, tous les calins, les caresses et les jeux, il a eu une vie magnifique.

    Et puis maintenant j’ai sushette (grâce à toi) qui est un amour et qui j’espère est super heureuse avec nous ( mais d’après le véto pas de doute!)

    Si par hasard Pika le rencontre je suis sûr qu’ils deviendront super potes!

  • En larmes, comme beaucoup de monde ici! J’ai moi-même un chat de 2 ans et demi. Recueilli en piteux état à 3 semaines, je l’ai accueilli à un mois et l’ai nourri au biberon et tenté de l’éduquer! Inutile de préciser que c’est comme mon bébé et qu’il est très attaché à moi également!
    Je sais que cela arrivera un jour mais je n’imagine plus ma vie sans lui! Et surtout, il a interdiction formelle de sortir. Il tente souvent de se faufiler et je sais bien qu’il serai si heureux dehors mais le véto a précisé qu’il ne connaissait que l’intérieur et que même s’il était curieux, il n’était pas malheureux à l’intérieur.
    Ton récit me conforte d’autant plus dans ma décision de ne pas le laisser sortir.
    Attention, je ne veux absolument pas te culpabiliser! Je vis en centre-ville et ça me fend le coeur de voir tous ces chats abandonnés!

  • J’ai trop pleuré en te lisant! Moi aussi j’en ai eu des chats, et j’en ai aussi perdu pas mal (voitures, enlevements pas des labos, jamais revenu…), et à chaque fois c’est un déchirement. On les aime ces petites bêtes là! Bises.

  • Comme c’est beau et fort ta façon de raconter. Je suis de tout coeur avec toi. Toute perte est difficile à suporter, même animale Bon courage

  • bonjour oh la la belle preuve d’amour et beaucoup d’emotions en lisant ton article j’ai du m’arreter pour reprendre mes emotions et continuez la fin de la lecture.
    Je pense que c’etait la meilleure chose a faire mettre fin a ses souffrances.
    J’ai aussi un chat Danaé et un chien Nouky qui sont au paradis il etaient tout deux malade j’ai perdu mon chat d’un décés brutal elle avais a peine 1ans et mon chien 16ans j’y etais préparé la douleur a etais differente .Mais sa m’a pas empeché de faire des dépressions a chaque fois.

  • Tu m’as fait pleurer, vilaine ! (en même temps c’est pas dur…) Tu as saisis l’essentiel, elle a eu une belle vie et a moins mal là où elle est. Une grosse pensée pour elle et une encore plus grosse pour vous 2

  • ton article m’a donné la chair de poule! il est superbe !
    Il faut se dire qu’elle ne souffre plus & qu’elle aura eu une superbe vie à vos côtés, une vie que tous les chats doivent envier ^^ Si elle peut qu’elle passe faire un signe de papatte à Picsou, Minette, & champion le chien.

  • … j’ai dû m’y remettre à plusieurs fois pour réussir à terminer de te lire… dur dur 🙁
    c’est superbement écrit, très touchant… très triste 🙁
    je te souhaite beaucoup de courage, une grosse pensée à toi, à vous 🙁

  • Bonsoir Kriss,

    Je suis également très touchée par ce joli texte, où tu as su trouver les mots justes, avec une dose d’humour, ce qui est très dur dans ce genre de circonstances…

    Sache que je suis de tout cœur avec toi, perdre un animal après tant de temps passé ensemble est un véritable déchirement, et nous sommes nombreuses ici, dont moi (j’ai perdu ma chienne Eole, de vieillesse, il y a six ans), à te comprendre. Le temps saura alléger ton chagrin, sois-en sûre, même sis pour l’instant tu te sens malheureuse…mais viendra un jour où tu ne garderas que les bons souvenirs, et le sourire remplacera les larmes…

    Bisous et bon courage,

    Caroline

  • Pika, ça serait gentil que tu embrasses ma chienne “Zoë” pour moi, dis lui que malgré le temps qui passe, jamais je ne l’ai oublié et que je l’aime toujours. Tu pourras aussi embrasser “Bandit”, “Rouky”, ils me manquent beaucoup.
    Quant à toi ma p’tite Kriss, je t’embrasse bien tendrement

  • Et voilà, mes yeux ruissèlent… c’est trop triste ! :’(
    Heureusement mon chat Babouche est à côté de moi bien tranquillement et je l’espère pour longtemps.
    Bon courage pour surmonter cette épreuve douloureuse…

    @Pika : Fais un petit coucou à ma chienne, ma pepette Euréka si tu la croise ! Je pense toujours très fort à elle après ces années passée sans elle ! Des bisous à toutes les deux !

  • C’est un bel hommage. J’ai évidemment pleuré.
    Mon Tao a 10 ans dans quelques jours et va beaucoup nous manquer aussi quand il partira!
    Beaucoup de courage , c’est bien dur tout cela des fois!

  • franchement…. je suis à la limite de pleurer , c’est beau cette chronique et touchant …. si pika croise oscar , mon premier chat rien qu’a moi que j’ai tant aimé qu’il lui fasse une lechouille , je pense a toi ma krikri , moi si j avais pas nemo … je sais pas comment je ferais

  • La belle tu as failli me faire pleuré! ca a du être dur pour toi d’écrire un tel texte. Je t’envoi plein de soutiens… Biz

  • Oh il m’a trop fait pleuré ton post!! Je sais ce que c’est de considérer son chat comme son bébé. Moi aussi quand elle ne rentre pas je m’inquiète, je pleure…
    J’espère que tu vas vite te remettre, je pense à toi.

  • Très touchant ton article … ça m’a fait repenser à toutes mes bêbêtes disparues … un peu oubliées je dois l’avouer par la vie trépidante de maman débordée … donc j’en profite pour faire un petit câlin virtuel à mes chats disparus, Mistigri, Chipie, Peureux, Terreur, Chipper … ainsi qu’à mes chiens, Cannelle et Bouba … Merci à toi pour cette pause souvenir …

  • Bonjour,
    Je sais que je retarde un peu mais je voulais t’affirmer toute ma sympathie… Ce récit est juste magique et montre à tous à quel point vos relations étaient fortes et importantes et à quel point tu l’aimes.

    Je te souhaite bien du courage car la perte d’un être aimé est toujours douloureuse. J’ai une petite minette de quatre ans (mimi) et son copain Roméo(10 mois) qui t’envoient plein de léchouilles et de bisous (oui oui ils font des bisous hein avec leur nez en se frottant contre le notre) pour te réconforter

  • Trop émouvant ton article et tellement beau!
    Je te comprends à 2000% je suis de tout coeur avec toi et comme le dit si bien Pika elle est bien mieux maintenant!
    Pika fais un gros bisous à ma Blanchette et dis lui que je l’aime très fort et que je pense à elle tous les jours!

  • Je suis tombée sur ton blog par le biais d’un autre blog, je venais voir des articles sur le maquillage et voilà que je tombe sur cet article. Moi, aussi j’ai pleuré, j’ai aimé un chat tellement fort, que même après plus de 10 ans qu’il a disparu, je n’arrive toujours pas à me remettre de cette perte. Alors, Pika, comme tu le proposes si gentiment, si tu vois un joli gros chaton du nom de Guigui fais lui un ENORME calin de ma part et chuchote lui qu’il me manque terriblement et que le nouveau chaton qui doit venir bientôt ne le remplacera jamais.
    Je comprends ta perte et ta peine et je t’envoie mon soutien dans cette épreuve.

  • J’avoue, il m’a fallu une semaine entière pour arriver à lire ce magnifique hommage et je pense que je serais incapable de le relire tant ta douleur est communicative. J’ai tellement l’impression d’avoir connu Pika grâce à toi… En tout cas, je fais partie des nombreuses personnes ici, qui savent ce que ce genre de perte représente dans nos coeurs.

  • Ernest est en route pour te voir Pika, la rendez-vous c’est vendredi, si tu pouvais lui préparer une bonne assiette de jambon et de saumon fumé… Merci Kriss pour cet article, il est sublime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *