Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

Chronique d'un désir d'enfant – Judith Uyterlind


 Voilà bien longtemps qu’il n’y a rien eu dans ma rubrique lu, vu, entendu.

 C’est bien dommage, car je lis beaucoup, mais je me laisse envahir par mes montagnes de make-up et j’en oubli parfois de causer d’autre chose. Sur mon blog bien sûr, il ne faut pas croire que IRL je n’ai que les mots « vernis à ongles/rouge à lèvres » à la bouche hein.

 Il y a quelques semaines, j’ai fait un truc que je n’avais pas fait depuis longtemps : je suis allée dans un magasin et j’ai acheté un livre.

 Ce qui ne veut pas dire non plus que d’habitude je les vole, merci. Mais j’ai un stock considérable de bouquins, que j’achète en général chez Emmaeus ou dans des brocantes. Là c’était différent, un petit encart dans Biba qui a fait de suite écho à ma vie, et il fallait que j’aille l’acheter. Vite.

 Certaines d’entre vous vont sans doute trouver ça bizarre, je crois que c’est la première fois que j’en parle sur le blog, mais bref…

 J’ai donc lu Chronique d’un désir d’enfant, de Judith Uyterlind. 

 Voici ce que l’auteure en dit : « Ce livre est mon histoire, mais c’est aussi celle de milliers de couples qui ne réussissent pas à concevoir un bébé. J’ai voulu vous raconter ce chemin sans rien cacher. Avec humour, parce que c’est ma nature. Avec tendresse, parce que sans amour on ne fait rien. »


 

Le lendemain, je me suis fait couler un bain, et je l’ai lu, en entier, d’un trait.

 J’ai passé un moment émouvant. J’ai souri, j’ai laissé couler quelques larmes aussi.

 Pourtant j’ai horreur de ce genre de sous titre « Le témoignage qui a bouleversé des milliers de femmes en Europe », beurk, on se croirait dans un reality show cheap.

 Mais dedans, pas de pathos, juste des mots simples sur des sentiments compliqués. Un témoignage touchant et vrai, plein d’émotions.

 Alors bien sûr, si je suis allée vers ce bouquin, c’est que le titre me parlait personnellement, je ne suis pas certaine, sans désir d’enfant contrarié, d’être allée le chercher directement. Mais je pense que c’est un ouvrage intéressant pour beaucoup, même sans enfants, même sans difficultés à concevoir, juste pour savoir, mais que peut-il donc se passer dans la tête de ces femmes infertiles…? 

 Pourquoi je ne veux plus aller dans une fête où je sais qu’il y aura une femme enceinte…?

 Pourquoi l’annonce de la grossesse d’une amie me fait grincer des dents avant d’être heureuse pour elle…? 

 Je connais mes réponses et les ai retrouvé dans ce livre, que je conseille volontiers à toutes les personnes qui ont dans leur entourage une femme qui voudrait bien, mais ne peut point !

 Son histoire est un peu différente, je n’ai jamais fait de fausse couche et je m’estime « heureuse » déjà rien que pour ça. Mais je peux vous dire que tu temps où je bossais (et j’ai arrêté de bosser il y a presque deux ans, faites le calcul…), j’ai vu des collègues tomber enceinte, accoucher, retomber enceinte, accoucher… d’autres se plaindre « on y arrive pas ça fait 6 mois qu’on essaye je comprends pas »… d’autres me demander, à la fin de leur congés mater, quand est-ce qu’on s’y mettait…

 Et dans ta tête, il y a la jalousie, un peu… l’envie de donner des claques… et de répondre « on s’y est mis avant que vous soyez ensemble avec ton mec »…

 Avec ça je me demmerde, ce sont des sentiments passagers qui laissent toujours une petite aigreur en arrière goût… seulement il y a une chose avec laquelle je n’y arrive pas, ce sont les silences gênés, les regards pleins de pitié des autres, mon homme qui me sert la main plus fort parce que les gens en face parlent bébés et qu’il sait que ça me fait du mal… 

 Ce bouquin m’a fait du bien, dans sa façon d’aborder les choses, dans son dénouement finalement heureux…

 Notre parcours à nous continue son chemin, entre espoir et résignation, mais jamais sans amour, parce que comme dit Judith Uyterlinde, « parce que sans amour, on ne fait rien »… 

Recherches associées :

  • CHRONIQUE D4UN D2SIR D4ENFANT


7 thoughts on “Chronique d'un désir d'enfant – Judith Uyterlind”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *