Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

La Grosse Boiboite, acte II


Un petit make-up en coup de vent aujourd’hui, qu’on pourrait appellé « aussitôt fait, aussitôt démaquillé ». J’ai ressortie la Grosse Boiboite Séphora (voir l’acte I

 En photo, ça ne rend pas si mal que ça, et en réalité je l’aimais bien jusqu’à ce que je fasse la boulette ultime…

DSCF4321_modifie.JPG

 Mais si, on la voit bien, la boulette ultime…

 Mais siiiii….!!!

DSCF4318_modifie.JPG

 On ne voit que ça : la touche lumière sous le sourcil, trop blanche, trop irisée… 

 C’est que certains fards sont pleins de surprises et parfois plus pigmentés qu’on ne le voudrait ^^. 

 J’ai essayé de rattraper le coup et de remplacer ce trop blanc par quelques choses de plus neutre, mais je me suis retrouvée avec le sourcil irisé, ça m’apprendra à tenter le démaquillage sauvage au kleenex…

 Nan mais franchement c’était la cata, on aurait dit Barbie Brunasse fait sa cagole. En plus j’avais tenté un gloss nude genre rose pâle et j’avais vraiment l’air d’une pouffe.

 Par contre je le montre quand même, parce que j’ai utilisé le liner crème bleu en base avec un des bleus mat de la palette par dessus, et j’adore la couleur obtenue, comme quoi tout n’était pas à jeter…

 Allez demain sera un autre jour !

 Comme c’est la Saint Valentin aujourd’hui, la dédicace d’amour s’impose…:

 Cher Loulou Lumbago, doux cloporte de moi.

 Je t’aime plus que ma vie, lalala.

 Mais je vais te mettre ta branlée à SoulCalibur V !

 Des bisous à tous et bonne fête des amoureux !



3 thoughts on “La Grosse Boiboite, acte II”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *