Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

Pimp my polish : Transformer un vernis banal en vernis unique.

 Vous avez peut-être un jour acheté un vernis beau dans le flacon et décevant une fois posé, ou une couleur que finalement, vous n’appréciez pas tant que ça… ou un doublon, ça arrive…

 Plutôt que de le laisser de côté ou de s’en débarrasser, on va faire ça façon MTV ! Acheté pour acheté, autant en faire quelque chose non ?

 Mais attention cependant ! ce genre de petite customisation peut se révéler très… addictif ! Bienvenue dans l’univers du Frankeinpolish !

 Pour pimper un vernis il vous faudra :

=> un vernis, merci captain obvious. 

=> un pigment et/ou des paillettes, flakies, etc. Aujourd’hui on voit un peu les bases, mais un peu mieux s’équiper par la suite. Si vous n’avez pas de pigment, vous pouvez tout aussi bien gratter la surface d’un fard à paupières compact.

=> des mini billes de mélange. Ou des plombs de pêche, ça marche aussi et c’est facile à trouver.

=> un machin. Oui un truc pour transvaser la poudre dans le flacon. ça peut être un bâtonnet de buis par exemple. J’utilise personnellement un morceau de papier replié sur la diagonale : ça fait une petite pointe pratique, c’est à usage unique et on ne s’embête pas avec le nettoyage.

 

 Vous êtes prêtes ? On peut commencer !

 

 La règle principale à assimiler quand on customise un vernis directement dans le flacon, c’est d’y aller progressivement. Le pigment va altérer la texture du vernis, et si vous en mettez trop, il sera pâteux et inutilisable. Avec beaucoup de pigment, on peut obtenir un texture sablée façon liquid sand, mais attention, le « trop » est vraiment votre ennemi. A moins d’avoir un flacon plus grand et de pouvoir rajouter du vernis, vous ne pourrez pas rattraper ça. De même, c’est évident mais c’est une opération irréversible, donc on évite le Chanel préféré de maman.

 

 J’ai donc choisi un mauve crème très classique de chez Vera Valenti que je possède en plusieurs exemplaires. Une base parfaite pour la customisation puisque même râtée, on ne pleure pas trop sur les 1 ou 2 euros dépensés.

 

 Subtil et inratable… Vera Valenti n°31 + Pinky pink TKB

 

 IMG_1502_modifie.JPG

 

 Pinky pink est un pigment rose glitter, très volatile et très très pailleté. Il est idéal pour rajouter un petit plus à un vernis classique sans trop modifier sa couleur de base. D’ailleurs c’est tellement subtil qu’on distingue à peine sur la photo ^^. Un premier Frankein inratable pour les frileuses !

 

 IMG_1504_modifie.JPG

 

 Je vous conseille de cliquer sur la photo pour plus de détails !

 

 Radical et classique… Vera Valenti n°31 + Black Mica TKB

 

 IMG_1501_modifie.JPG

 

Un autre mélange très classique, foncer son vernis avec un pigment noir. Black Mica se prête très bien à l’exercice car ce n’est pas un noir pur et dur (très délicat à manier, mollo mollo !), et qu’il contient un très léger « shimmer » sans pour autant être irisé. Il fonce sans modifier le côté crème du vernis, pour un violet super profond que je trouve magnifique !

 

 IMG_1508_modifie.JPG

 

 Expérimental… Vera Valenti n°31 + Moonstone TKB

 

IMG_1503_modifie.JPG

 

 Ce que j’aime dans les frankein, c’est aussi le côté hasard ! Avec MoonStone, un brun très irisé, on part vraiment à l’aventure. S’il est certain que du bleu et du jaune donne du vert, le résultat est plus aléatoire avec de telles couleurs ! Très bonne surprise pour cette fois ! On obtient un violet plus sourd, irisé de multiples reflets multicolores, superbe !

 

 IMG_1510_modifie.JPG

 

 Petite chose très importante aussi : le mélange !

 Il ne se fait pas tout seul et il faut un bon secouage énergique pour mélanger le pigment au vernis. C’est là que les billes entrent en jeu : j’en mets deux à trois et je secoue fort fort fort. N’oubliez pas de répéter l’opération avant de poser votre vernis car certains pigments ont tendance à retomber dans certains vernis.

 

 Voilà pour ce petit exercice de style autour d’un vernis mauve !

 Vous trouverez pour vos frankein tout le nécessaire sur tkb trading, mon Graal du pigment et de la paillette ! Il y a également des flakies, j’attends un peu de sous pour investir ^^. A noter que TKB ne livre pas les bases de vernis et tout ce qui est solvants liquides en dehors des USA, mais tout le reste est ok : les pigments bien sûr, les mini billes, les flacons et pleins de petites choses très utiles aux apprentis sorcières de la couleur ^^.

 On se quitte avec une photo de famille, ou comment se faire trois nouveaux vernis avec une seule couleur !

 

 IMG_1506_modifie.JPG

 

 Lequel préférez-vous ?

 

 a très vite !



4 thoughts on “Pimp my polish : Transformer un vernis banal en vernis unique.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *