Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

S'il n'y en a plus, c'est que ça m'a plu (3): Piera Pure hydratant by Pier Augé

 Un petit billet ce soir dans la série des y’en a plus… je suis en train de terminer la crème Piera hydratante reçue dans la cosmobox de Décembre et que j’ai entamé il y a environ un mois.

 Je ne connaissais pas la marque et c’est donc une découverte totale.

 

 Le pitch : « Ce soin, spécifiquement destiné aux peaux déshydratées, va hydrater la peau en profondeur et lui permettre de conserver l’eau qui lui est nécessaire. Grâce à sa concentration exceptionnelle en actifs hydratants – Cassia Angustifolia, Jojoba, Huile de noyau d’Abricot – il hydrate et protège la peau qui retrouve douceur et éclat.« 

 

 piera.png

 

 En terme de « ça tombe bien », c’est une crème complètement adaptée à mon type de peau, déshydratée justement, sans être sensible. Le packaging est on ne peut plus… triste. C’est vrai c’est pas très joli quoi, pour dire, le tube de nivea soft de l’homme est plus sympa. Je ne m’arrête pas trop sur les packagings, mais il faut avouer qu’au prix régulier de 43 euros, ça ne donne vraiment pas envie… Apparemment c’est caractéristique de la gamme Piera car j’ai vu sur le site des choses au look plus sympa. Bref.

 

 Pier Augé est une marque française, née en 1961 à Monaco, ils sont depuis 67 installés à Châteauroux. Ma crème est fabriquée en France, ça fait plaisir à dire, et elle est sans paraben, comme toute la gamme Piera qui a fait son apparition en 2008. Bon c’est pas tout ça mais ça fait un bon mois qu’elle partage mon quotidien donc passons aux choses sérieuses.

 

 Sincèrement, je ne pensais pas au début de mon utilisation pouvoir mettre cet hydratant dans la série « y’en a plus » et encore moins dans les « ça m’a plu ».

 Les premiers jours j’ai pas arrêté de pester après. J’avais la peau qui tirait avec le froid, je n’aimais pas la texture, plus épaisse et moins fraîche que ma Rexaline, et surtout j’avais un problème avec l’odeur.

 Pour l’hydratation et la peau qui tire, ça s’est régulé en une bonne semaine, le temps que je trouve le bon dosage et que ma peau s’habitue. J’en mets une bonne noisette et je n’ai plus de souci de ce côté là. Après un mois d’utilisation, la peau est jolie, souple et douce, c’est nickel.

 Côté texture, je me suis habituée aussi. C’est vrai qu’elle est un peu épaisse et qu’il faut bien masser pour qu’elle pénètre bien la peau. C’est également une crème qui est assez grasse, elle ne colle pas, mais elle brille un peu, donc si vous avez la peau mixte je ne suis pas sûre qu’elle soit idéale.

 Et pour l’odeur, c’est vraiment la chose qui m’a le plus déplu chez cette crème. Elle sent la rose. Mais bien fort et une fois posée on la sent pendant un bon petit moment. Je suis très difficile en odeur de rose. Je trouve que c’est une odeur qui a côté un peu désuet, et s’il peut être charmant, il peut aussi être trop vieillot et entêtant.

 

 Mais comme la promesse d’hydratation et de peau douce est tenue, je la range malgré tout dans le « ça m’a plu » même si je suis mitigée à cause de l’odeur. Cela étant un critère totalement subjectif, je me suis dit qu’il ne fallait pas m’arrêter à ça. Je ne la rachèterai pas, mais je suis curieuse de savoir ce que vous en avez pensé si vous avez reçu la fameuse première Cosmobox…

 

 A vous les studios !

 

 Pure hydratant Piera by Pier Augé, 40 ml, 43 euros.

 Crédit photo pierauge.com

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *