Mon Côté Greluche

Blog beauté etc. J'assume depuis 2009.

Rouge Edition Velvet Bourjois : pas de coup de foudre pour moi.

 

Depuis quelques jours, voir quelques semaines, il ne se passe pas une journée sans qu’on ne voit publié un billet sur les fameux Rouge Edition Velvet de Bourjois.

Et bien, je m’y colle moi aussi du coup, avec un article qui aurait très bien pu chanter des louanges… si je l’avais écrit dans l’heure qui suivait la pose de cette petite nouveauté… Allez, on décortique…

rouge edition velvet grand cru

 

Ai-je bien besoin de vous présenter le produit ? Le Rouge Edition Velvet est un rouge au fini mat, longue tenue, disponible en 8 teintes. La marque le présente comme ultra confortable, texture velours, qui ne se sent pas et qui ne dessèche pas les lèvres.

Je cite “78,8% des femmes ne sentent plus la texture après application * 
79% des femmes jugent que Rouge Edition Velvet reste très confortable tout au long de la journée*

La petite étoile étant là pour signifier que le test à été fait sur un panel de… 33 femmes. Enorme. Bref.

J’ai choisi la teinte Grand Cru, et sur ce point je ne me suis pas trompée. La couleur est magnifique. La texture velours un peu déroutante à l’application, mais le résultat est spectaculaire. Oui, c’est beau, et oui, je me préparais à devenir dingue de ce petit tube mignon…

rouge velvet grand cru

 

rouge velvet grand cru détail

 

Au niveau sensation, je sentais bien quand même que j’avais quelque chose sur les lèvres… mais je m’y attendais, ça reste un mat, un mat c’est plus sec, un mat ça se sent…

J’étais rassurée tout de même, car j’ai vu mille et un swatch des Rouge Edition Velvet avec une belle brillance sur la bouche. Forcément, si on attend pas que la matière sèche, ça brille… mais non, au final, on a un beau mat bien intense…

rouge velvet grand cru portrait

 

Je ne dirai pas qu’il est totalement sans transfert, il fait quelques marques mais par rapport à la couleur, c’est vraiment rien du tout… et longue tenue, oui, il l’est. Il tient le choc, c’est certain, même après avoir bu et mangé…

rouge velvet grand cru portrait 2

 

rouge velvet grand cru portrait 3

 

Mais alors que c’est-il passé pour un final de pas avoir gardé cette excellente impression de départ…?

Et bien, j’appelle ça l’effet papyrus.

Alors oui effectivement, la matière reste assez confortable au long de la journée, mais dire qu’il ne dessèche pas les lèvres…?

Non seulement ça n’est pas le cas pour moi mais en plus, il “bouge”.

Je m’explique…

A la fin de la journée, il s’est estompé en bordure, et j’ai l’impression que toute la matière a migré au centre des lèvres. Comme il n’est pas du tout hydratant, ça fait un peu comme un vilain aplat de couleur sur des lèvres qui réclament à boire de toute urgence. Toutes les petites peaux sont marquées.

Mais le pire, c’est pas ça. On parle, on mange, on boit… à l’endroit où les lèvres se touchent, toute la couleur est partie, me laissant avec comme deux barres nues sur la bouche. On ne voit que ça quand je souris. C’est juste… affreusement moche.

Les rouges à lèvres classiques s’estompent au fur et à mesure, plus ou moins uniformément… certains laissent un voile de couleur diffus, avec d’autre on peu répartir la matière en pinçant les lèvres.

Avec ce rouge là, qui est figé sur la bouche, on ne peut rien en faire dès qu’il affiche quelques signes de faiblesses. On ne peut pas en remettre par dessus sous peine de marquer encore plus les peaux, et on a beau pincer les lèvres, rien ne se passe. Je me suis refusée à mettre du baume à lèvres par dessus : j’achète un mat, je voudrais bien le garder mat.

Seule solution : on démaquille.

Par chance, le démaquillage est assez simple, un coup d’eau micellaire et c’est ok. Le truc en plus ? ça vous fait un gommage de la bouche gratos.

 

Bref, cette triste fin me fait ranger mon Rouge Edition Velvet dans la catégorie des “pas fiables”, c’est à dire qui deviennent moches en fin de journée. Je le porterai pour une sortie de quelques heures, mais je ne le mettrai certainement pas le matin pour aller au boulot en comptant dessus toute la journée.

 

Et c’est bien dommage quand même parce que oui oui et re-oui c’est un rouge sublime, l’effet mat est magnifique et en plus pour une fois je n’ai pas de problème d’arrière-goût comme j’en ai souvent avec les Rouges Bourjois (la relou).

 

Alors… est-ce que je suis encore toute seule à être déçue d’un produit buzz…?

 

visuel produit bourjois.fr

Recherches associées :

  • yhs-001

Tags:

About

View all posts by

POST A COMMENT


4 Responses

  1. freesia says

    Youpi !!! je me sentais un peu seule ..ovni que j’etais a NE PAS a-d-o-r-e-r ces éditions Velvet !!
    on n’entend parler que de cela , et pourtant OK avec toi : j’aime pas.
    L’impression d’avoir traversé un désert et d’etre désséchée, la sensation n’est pas confortable, la journée qui passe efface partiellement le rouge qui devient extremement moche.. bref, niet!!
    L’eau micellaire? bonne idée. j’avais eu du mal à effacer les restes :( en meme temps, plus envie de ressortir Frambourjoise ..

    • Kriss says

      Ah ça fait plaisir ! on se sent seules hein ?
      je l’ai reporté le temps d’une sortie resto avec mon chéri, il a adoré la couleur mais à la fin du repas je ressemblais plus à rien parce que dès que tu le “mouilles” il se barre. C’est franchement dommage.

  2. Loobee says

    pas testé et pas de regrets ^^

    • Kriss says

      tu as échappé à l’épidémie Rouge Velvet ^^ chanceuse !