Beauté, humeur, etc. J'assume. Depuis 2009.

PPDP(6) : retour à la case départ.

 

Je vous ai laissé en cours de traitement, toute contente de voir les choses avancer, avec une date approximative de ponction.

C’était il y a deux semaines, ma ponction.

Oui sauf que voyez vous, après trois échographies et une semaine d’injections dans le gras du bide, mes follicules faisaient tranquillement comme s’ils n’avaient rien vu. En gros, on peut dire que mes ovaires ont envoyés un gros fuck à la gynéco, à mes piqûres, et en passant à moi aussi.

On a tout arrêté. Dernière injection le 10 Mai, et le 11 nous avons fait une grille de loto. Ah non je me trompe, nous avons déclenché l’ovulation avec une injection d’ovitrelle, mais ça revient au même en fait.

Cet échec m’a laissé un goût amer, parce que je ne m’attendais vraiment pas à ça. Ne pas réagir au traitement alors que j’avais la trouille de trop réagir, quelle ironie…

Bref… trop bloqué il parait, à cause de la pilule, il parait.

Donc pour l’essai suivant, je suis repartie avec une ordonnance de provames, des cachetons qui à l’origine sont prescris aux femmes ménopausées. Glamour toujours.

Je devais commencer le 21 Mai, à J20 de mon cycle.

Cycle qui a duré… 21 jours, oups ! Comment ça va là-dedans ? Pas trop perturbé ? Réponse « on t’emmerde on fait ce qu’on veut ! » Signé : tes ovaires.

 

Et me revoilà à stresser comme une malade parce que du coup, c’est trop tôt vu que ça faisait à peine deux jours que je prenais mes cachetons de vieille.

Pour la peine, ce sera une écho à J2 (ouaiiis trop top !), et un soulagement extrême. De 90€, oui encore, mais pas que, puisque, l’état des lieux étant satisfaisant, on m’annonce une reprise prochaine de la stim.

 

Même joueur joue encore.

 

Mon infirmier perso affûte sa seringue pour demain soir.

Nous sommes à nouveau dans la course.

🙂



2 thoughts on “PPDP(6) : retour à la case départ.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *